Identification OPAC

GentillyLa médiathèque

Recherche dans le catalogue

0

"Daho l'aime pop !"

À la Philharmonie
Du 5 décembre 2017 au 29 avril 2018

Le chanteur n'est pas le sujet de l'expo, il en est le maître d'oeuvre. Daho l'aime pop! est le portrait daho popd'une époque et d'un style.
L'exposition fait dialoguer musique et photographie avec une réunion de 200 photos signées ou choisies par Étienne Daho autour du monde de la musique pop française.
C'est un défilé en images de chanteurs, chanteuses et musiciens qui ont fabriqué la pop française. Elie et Jacno succèdent à Bashung et Sylvie Vartan devance les Dogs. Le fou chantant Charles Trenet ouvre la marche, l’étrange électro dansant Jacques ferme l’ouvrage.
Étienne Daho s'est fait connaître au sein de la scène musicale de Rennes dans les années 1980. Depuis cette époque, il a gardé un goût prononcé pour la musique populaire française, qu'il côtoie de près avec son appareil photo et à laquelle, bien sûr, il participe avec une série de tubes (dans des albums tels que Mythomane, La notte, la notte et Pop Satori).
Rock, sensuel, underground, l'univers unique de ce projet musical et visuel est tout à fait prometteur, et entre en résonance avec son nouvel album intitulé Blitz.

Pour en savoir plus sur cette exposition, cliquez ici

Pierre Henry (1927-2017)

Pierre Henry est considéré comme le pionnier, avec Pierre Schaeffer, de la musique Pierre Henryélectroacoustique.

Il apprend la composition auprès de Nadia Boulanger, le piano et la percussion avec Félix Passeronne et l'harmonie avec Olivier Messiaen. Il rejoint en 1946 Pierre Schaeffer dans les studios de la Radio et Télévision Française (RTF). De cette collaboration va naître une oeuvre fondatrice de la musique concrète : la Symphonie pour un homme seul. Cette oeuvre, sorte de suite à la française, sera chorégraphiée en 1949 par Maurice Béjart.

Pierre Henry est engagé par les studios de la RTF en tant que chef des travaux du Groupe de Recherche sur les Musiques Concrètes (GRMC). Ce groupe est rebaptisé GRM (Groupe de Recherches Musicales) en 1958. Cette même année, Pierre Henry quitte la RTF pour fonder son propre studio : APSOME (Applications de Procédés Sonores en Musique Electroacoustique).

En 1949 débute une prolifique collaboration avecle chorégraphe Maurice Béjart. Pour une commande de ce dernier, Pierre Henry compose une oeuvre qui sera sa signature pour le grand public : Messe pour le Temps présent (co-écrite avec Michel Colombier). Composée comme une suite de danse, Béjart crée une chorégraphie donnée pour la première fois au Festival d'Avignon en 1967. Le grand public retiendra surtout de cette oeuvre le tube Psyché Rock.

Grand collecteur et sculpteur de sons, Pierre Henry devient une référence pour nombre d'artistes de musique électronique.

Lire la suite : Pierre Henry (1927-2017)

Exposition Barbara

Une exposition dédiée à Barbara vous accueille à la Philharmonie de Paris du 13 octobre 2017 au 28 janvier 2018.


Vingt ans après sa disparition, c'est la plus grande exposition jamais consacrée à sa vie et à son Barbaraoeuvre. Elle rappelle à travers plus de 400 documents — dont la moitié inédits — combien la dame brune a marqué son époque, et à quel point sa vie a nourri ses chansons.
De son enfance à ses plus grands succès en passant par son intimité amoureuse et amicale, le parcours est complet. Grâce à une scénographie théâtrale et inventive, l'exposition est une expérience aussi bien musicale que visuelle, qui se termine dans un éclat de verdure et passe par des rideaux rouges s'ouvrant sur la dentelle des robes de Barbara.

Pour en savoir plus sur cette exposition, cliquez ici

Lire la suite : Exposition Barbara

"Exposition Walker Evans"

Jusqu'au 14 août au Centre Pompidou

Cet accrochage (photos, vidéos, installations) témoigne de l'incroyable inventivité de Walker Evans. En album d exposition walker evansun demi-siècle, il aura tout fait avec une virtuosité impressionnante: l'inventaire vernaculaire, la street photography avec ses images de passants, d'usagers du métro, la photo de famille avec un Polaroid, la nature morte, etc. L'une des plus belles expositions du moment.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Vous pouvez emprunter les livres suivants au secteur Arts de La médiathèque.

OPAC Sélection de notices

Thelonious Monk

Thelonious Sphere Monk vient au monde en Caroline du Nord, en 1917, l'année de la naissance du jazz.
Au début des années 1940 à New York, le jeune homme va bouleverser le cours du jazz lui-même en Monkétant au coeur, avec quelques autres musiciens tels le trompettiste Dizzy Gillespie, d'un mouvement alors naissant: le bebop.
Mais avec en plus, selon le pianiste français Laurent De Wilde, grand spécialiste du musicien, "une longueur d'avance, ou une longueur à côté".
"C'était quelqu'un d'extrêmement humoristique, qui créait la surprise. Tous ses décalages donnent l'impression qu'il se casse la figure, mais pas du tout. Il joue avec l'équilibre et c'est ça qui fait avancer sa musique. C'est quelqu'un qui est à la fois dans la rupture, dans la discontinuité et en même temps dans l'assise rythmique", explique Laurent De Wilde.
Parmi ses nombreuses compositions, citons "No Chaser", Blue Monk", "Off Minor", "Round Midnight", autant de standards. Il y a un avant et un après Monk dans l’histoire du jazz, et l’incroyable richesse de son héritage ne cessera sans doute jamais de fasciner.

Lire la suite : Thelonious Monk

"Le monde selon Topor"

Jusqu'au 16 juillet, Exposition à la BNF François-Mitterand

Hommes de lettres, virtuose du crayon, intellectuel engagé, il prêta son trait et son esprit corrosif au expo monde topor gdmonde de l'édition, du théâtre, du cinéma, de la télévision. La BNF lui consacre une formidablze rétrospective en trois cents affiches, dessins originaux, extraits de films ... Une oeuvre énorme, à la mesure de la bêtise et de la méchanceté humaine, qu'il tenta de fuir toute sa vie par le génie d'un rire puissant.

Pour en savoir plus, cliquez ici

OPAC Sélection de notices

"Maria by Callas"

La Seine musicale, Boulogne-Billancourt, du 16 septembre au 14 décembre 2017

Pour célébrer le quarantième anniversaire de sa disparition, c'est à Maria Callas que La Seine Affiche webmusicale consacre sa première exposition. De nombreuses archives inédites ont été réunies, formant un parcours scénographié de près de 1 000 m2. Photos, films et enregistrements privés, lettres, interviews audio et vidéo, ou encore costumes de scène, invitent le visiteur à s'immerger dans les souvenirs de la diva.  

La médiathèque possède un fonds de disques compacts, de dvd et de livres sur cette immense artiste. Pour consulter la liste

Lire la suite : "Maria by Callas"

"Exposition Jamaica Jamaica !"

Jusqu'au 13 août à la Philharmonie

Jamaica

Cette exposition réunit instruments, photographies, peintures et films rares, et révèle les multiples facettes de la musique jamaïcaine.

Car la Jamaïque ne saurait se résumer au reggae, encore moins à Bob Marley. Du burru au dancehall, du mento au ska ou au rocksteady, l’ancienne possession britannique dans les Caraïbes a engendré une foule de musiques méconnues. L’exposition Jamaica, Jamaica ! entreprend de les réhabiliter. Sébastien Carayol, commissaire de l'exposition, nous explique que  "toutes ces musiques ont été façonnées par le contexte historique et social de l’île. Quand on les écoute un peu sérieusement, remontent vite à la surface Marcus Garvey, Haïlé Sélassié, ou le rôle de la politique dans l’état de pauvreté de la Jamaïque. Depuis le XVIIIe siècle, les musiques jamaïcaines entrent en résistance. Contre le gouvernement colonial, contre les guerres quasi civiles après l’indépendance de 1962... "

Pour plus d'informations cliquez ici pour accéder au site de la Philharmonie

Vous pouvez consulter cette sélection discographique réalisée en 2011 par La médiathèque, et emprunter les quelques 200 documents qu'elle met à votre disposition.

DiscogaphieReggae.pdf

Filtres facettes