Identification OPAC

GentillyLa médiathèque

Recherche dans le catalogue

0

Le Centre Georges Pompidou fête ses 40 ans

Les 4 et 5 février, le Centre Pompidou invite le public le temps d’un week-end à fêter cet anniversaire. Et c’est gratuit !

Le Centre Pompidou sera ouvert pour l’occasion de 11h à 12h le samedi et de 11h à 21h le dimanche. Les visiteurs sont invités à partager visites guidées, parade, performances, concerts, ateliers, cabaret, bal, etc.

Tous ses étages  seront ouverts gratuitement pour fêter son anniversaire : du Forum au Belvedère, dePompidou la Piazza au musée en passant par les galeries d’exposition et les salles de spectacles et de cinéma

C’était le 31 janvier 1977 : le Président Valéry Giscard d’Estaing inaugure au côté de son Premier Ministre Raymond Barre un projet d’envergure initié par son prédécesseur, un Centre national d’art et de culture dont l’architecture avant-gardiste créé alors une intense polémique. Ce centre d’art ce n’est pas, comme on s’amusait à l’appeler à l’époque, « Notre-Dame de la Tuyauterie », mais bien le Centre Pompidou, institution que l’on ne présente plus dont la collection fait partie, avec celles du MoMA et de la Tate Modern, des plus importantes au monde en matière d’art moderne et contemporain.


En 2017, le Centre Pompidou soufflera donc sa 40ème bougie et, une fois n’est pas coutume, c’est lui qui fera des cadeaux. 40 ans, 40 villes et (en trichant un peu) une cinquantaine d’événements dans toute la France, c’est le programme alléchant de cette année anniversaire qui commencera avec un peu d’avance et dont le point culminant sera la grande fête du 4 février, date anniversaire de l’ouverture au public, à Beaubourg.

Pour plus d'informations cliquez sur ce lien

Anniversaire Erik Satie

A l'occasion du 150e anniversaire de la naissance d'Erik Satie, La médiathèque vous propose de (re)découvrir la musique et la vie de ce compositeur loufoque et pudique qui a vécu pendant 28 ans à satie meaArcueil, ville qui rend hommage au compositeur par une série de concerts, pièces de théâtre, conférences, courts métrages...

Son humour absurde, son mysticisme décalé et surtout sa musique profondément originale et novatrice ont marqué son époque.

Toute sa vie, Satie s’est inscrit contre le conformisme artistique du moment (romantisme, impressionnisme, wagnérisme), en adhérant par exemple au mouvement du dadaïsme, ou en se tenant à l'écart de la vie mondaine parisienne et en méprisant ouvertement les critiques musicaux de son temps. Sa renommée de provocateur dépasse parfois le vrai rôle que sa musique, à la fois avant-gardiste et accessible et épurée, a joué au seuil du XXe siècle.

Lire la suite : Anniversaire Erik Satie

Exposition Ludwig van

Du 14 octobre 2016 au 29 janvier 2017, une exposition autour du mythe Beethoven s’installe à la Philharmonie de Paris.


Joué et célébré de son vivant, encensé après sa mort, mais aussi récupéré, imité, détourné, mythifié : imagesbeethovenla légende internationale et atemporelle qui s’est construite autour du compositeur allemand Ludwig van Beethoven (1770-1827) inspire la Philharmonie de Paris. Qui organise toute une exposition sur la fabrique et l’actualité du génie beethovenien, avec de nombreux témoignages et plus de 250 œuvres visuelles et sonores.
A travers les salles, le visiteur ne découvre pas la vie du compositeur ou des analyses de sa musique, mais vraiment ce qui a construit l’image que l’on a aujourd’hui de Beethoven. Si l’image de Beethoven s’invite dans toutes les pièces de cette exposition, son oeuvre résonne aussi un peu partout.


L’exposition s’accompagne de deux cycles de concerts rapprochant l’œuvre du maître de celles de ses héritiers, ainsi que d’une intégrale des trente-deux sonates pour piano interprétées sur instruments d’époque.

Pour en savoir sur cette exposition, cliquez ici

La médiathèque possède des documents consacrés à Beethoven : livres, dvd et bien sûr  de nombreux disques

Lire la suite : Exposition Ludwig van

Musique panaméenne

Panama : l'évasion fiscale n'est pas incomptatible avec l'évasion musicale !

Grâce à sa situation géographique unique, un pont entre l’Amérique du Nord et du Sud et l’emplacement du canal entre les Caraïbes et le Pacifique, le Panama est comme sa musique un riche mélange d’Amérique latine, de Caraïbes, d’Europe et bien sûr de formes indigènes. Le canal lui-même a été construit par une main d’oeuvre venant de tous les Caraïbes et d’Amérique du Sud, chaque nationalité apportant une part de sa culture et de sa musique, faisant de cette nation aujourd’hui l’une des plus diverses et riches de la région.
De la calypso bilingue au jazz guajira, en passant par les guarachas tropicales et les tamboreras cumbia, les musiciens panaméens combinent agilement et brillamment les styles qui reflètent l’environnement multi-culturel du pays.

Icone de la salsa, Rubén Blades est un pur panaméen.

Influence américaine oblige, le Panama est un grand pays de jazzmen. Le pianiste Danilo Pérez est sans doute le plus célèbre. Depuis plusieurs années, il sillonne le monde en compagnie du saxophoniste Wayne Shorter, sans oublier de publier régulièrement un album de son cru

OPAC Sélection de notices

Bob Dylan, prix Nobel de littérature 2016

L’Académie suédoise a choisi de récompenser le musicien et poète américain « pour avoir créé [...] de nouveaux modes d’expression poétique ».

Le chanteur américain est le premier musicien à être distingué par cette prestigieuse récompense.images
Depuis son premier album sorti en 1962, Bob Dylan a écrit environ 500 chansons. Et dès le départ, ce fils de commerçant juif né dans une petite ville morne du Minnesota (Etats-Unis) s'est inscrit comme un auteur qui prête une attention particulière à ses textes, autant que comme un chanteur et un musicien.
Robert Zimmerman (son vrai nom) était un lecteur compulsif. Il a été à la fois influencé par la musique folk de Woodie Guthrie ou le blues de Robert Johnson et par toute une série d'écrivains. Notamment ceux de la Beat Generation (Jack Kerouac, Allen Ginsberg), ainsi que les poètes français – Arthur Rimbaud reste une de ses influences majeures. Le pseudonyme Bob Dylan est même probablement un dérivé du nom d'un poète gallois, Dylan Thomas.
Dylan est une histoire de l’Amérique à lui seul, synthétisant dans son œuvre la poésie surréaliste de la beat generation, l’austérité militante du folk, la complainte du blues, l’énergie révoltée du rock et la chronique de la vie quotidienne propre à la country.
Sous le nom de Chroniques, volume 1, Bob Dylan a publié en 2004 une des meilleures autobiographies d'artistes contemporains. Encensé par la presse, le livre, truffé d'autodérision et de fulgurances, démontre tous les talents d'écrivain et de conteur de Dylan.

Lire la suite : Bob Dylan, prix Nobel de littérature 2016

"Shakespeare et la musique"

« L’homme qui n’a pas de musique en lui / Que ne touche pas le doux accord des sons / Est propre aux trahisons, aux complots et aux rapines. » Le marchand de Venise


Entre William Shakespeare, dont on fête en 2016 le 400ème anniversaire de la mort, et la musique s’est nouée une intrigue extraordinaire :
Le dramaturge a travaillé avec plusieurs musiciens et compositeurs, tels que William Byrd ou Thomas shakespeare 2699766bMorley. La musique est présente dans l’ensemble de son œuvre : sous forme de chansons illustrant une pièce de théâtre, voire en tant que sujet principal.
Mais surtout une multitude d’œuvres musicales sont basées sur des textes de Shakespeare : ballets, musiques de scène, opéras, comédies musicales.
Vous pouvez aussi découvrir l'immense postérité musicale du XVII° siècle à nos jours de cet écrivain génial et dramaturge protéiforme à travers la très belle série d'émissions des Variations Shakespeare que lui a consacré François -Xavier Szymczak sur France-Musique en cliquant sur ce lien.


La médiathèque vous propose une sélection de disques et dvd d’œuvres inspirées par cet écrivain.

Lire la suite : "Shakespeare et la musique"

Exposition Magritte

Magritte, la trahison des images, exposition au Centre Pompidou-Paris, du 21 septembre 2016 au 23 janvier 2017.


C’est l’un des peintres les plus connus au monde. Et pourtant, dans la vie et l’œuvre de l’artiste belge René François Ghislain Magritte (1898-1967), il y a encore plein de choses à découvrir. Dans un 650magr 1ac2bparcours limpide et lumineux, le Centre Pompidou-Paris a réuni environ 200 oeuvres, des chefs-d’œuvre de la peinture comme l’icône «Ceci n’est pas une pipe», mais aussi des dessins et des documents d'un peintre-philosophe qui a plus écrit que peint.

Lire la suite : Exposition Magritte

"La guerre du faux", dossier Artension

Le magazine Artension de mars-avril consacre un grand dossier au phénomène du faux. Il évoque certes les affaires récentes, celle des Beltracchi en particulier mais analyse aussi les fantasmes liés à leur succès, SC HF 24 02 15 GUY RI 10 inside full content pm v8et la nature volage de la définition du "faux". Instructif et passionnant.

Le dernier numéro d'Artension est à lire dans l'espace Presse - Actualité au rez-de-chaussée de la médiathèque, vous pouvez aussi emprunter les numéros précédents.

"Le marché de l'art est un marché de dupes, mais en étant dupés, ils rêvent" explique Guy Ribes, dans le documentaire qui lui est consacré et qui sort en salles le 2 mars. Une occasion de lire son autobiographie disponible au secteur Arts de la médiathèque ainsi que cette petite sélection autour du faux.

OPAC Sélection de notices

Filtres facettes